You are currently viewing Burkina Faso : la CGT-B annonce un meeting le 31 octobre

Burkina Faso : la CGT-B annonce un meeting le 31 octobre

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Non classé
  • Commentaires de la publication :1 commentaire

La Confédération générale des travailleurs du Burkina (CGT-B), pour dénoncer, entre autres, la vie chère, les enlèvements de citoyens, l’immixtion de l’Etat dans les affaires judiciaires, les restrictions de libertés, annonce un meeting ce 31 octobre à la Bourse du travail.

La rencontre nationale de la CGT-B, qui a réuni les 250 délégués syndicaux du pays, s’est tenue le 14 octobre à Ouagadougou.  A cette occasion, le Secrétaire général de la CGT-B, Moussa Diallo, est revenu sur les restrictions de libertés qui deviennent légion,  dit-il .

« Cela se traduit sur le terrain. Disparitions forcés de citoyens, enlèvements de citoyens par des individus armés et encagoulés, enrôlement forcés, mesures de fermeture d’organes de presse. Ces pratiques liberticides connaissent une exacerbation sous le MPSR 2″, affirme-t-il.

La CGT-B dénonce également la cherté de certains produits sous le MPSR 2. Elle dénonce les nouvelles taxes imposées au peuple burkinabè. « Au lieu de faire des efforts pour recouvrer les entreprises qui doivent à l’État, on fait des pieds et des mains pour que les mêmes qui se cherchent continuent à payer de nouvelles taxes. C’est cela que nous dénonçons », s’insurge le Secrétaire général de la CGT-B.

La Centrale syndicale interpelle les autorités de la transition sur la nécessité de garantir la liberté d’opinion et d’expression à tous les Burkinabè. Elle appelle également au respect des textes sur la régulation des médias et à garantir la liberté de la presse. Mais aussi à rendre effective la séparation des pouvoirs et à garantir la liberté d’aller et de venir à tous les Burkinabè.

Le meeting du 31 octobre vise à défendre « les libertés démocratiques et syndicales chèrement acquises ».

Cette publication a un commentaire

  1. admin

    La rencontre nationale de la CGT-B, qui a réuni les 250 délégués syndicaux du pays, s’est tenue le 14 octobre à Ouagadougou. A cette occasion, le Secrétaire général de la CGT-B, Moussa Diallo, est revenu sur les restrictions de libertés qui deviennent légion, dit-il .

Laisser un commentaire